Dans ma culotte !

 

Je découvrais avec horreur il y a quelque temps

l’impact sanitaire et écologique

des tampons et des serviettes hygiéniques jetables…

Alors, il s’agissait de trouver une alternative !

 

J’ai cherché, j’ai testé, et là… miracle !

 

Ma CUP !

 

• une alternative 100% efficace aux serviettes hygiéniques et aux tampons
• le produit le plus moderne de l´hygiène intime féminine
• utilisation simple
• Impact négatif sur l´environnement“- durée de vie 15 ans
• écologique et économique…

 

image-1-8

 

Après 3 cycles a galèrer…un peu…beaucoup….et puis plus du tout…
J’adopte la CUP!

Mes PLIMsss !

Une serviette hygiénique !

écologique,
révolutionnaire( pas trop, grand mamie en avait dans son trousseau… 🙂 ),
confortable,
efficace et…
pratique !

 

image-1-7

Ecolo, elle l’est, révolutionnaire, pas trop!,confortable,oh! que oui…efficace aussiii… mais pas très pratique dans le transport des « usagées » et pour le petit nettoyage avant machine..

Pour le lavage, je la mets avec mon linge habituel a 60° après un petit rinçage au bicarbonate pour diluer le sang…

Appliquez du bicarbonate de sodium directement sur la tache de sang…

laisser agir 30 mn…

Et hop! dans la machine à laver, et je n’y pense plus!

 

 

Une mycose dans ma culotte !

 

De façon générale, la peau a un pH compris entre 4 et 7.
En moyenne il est de 5,5 donc légèrement acide mais peut varier légèrement selon les zones corporelles (aisselles, muqueuses intimes) et selon l’âge.

 

Le pH du vagin change au cours de la vie.

Neutre(pH7) avant les premières règles,
il diminue progressivement pour atteindre un pH vaginal entre 3,8 à 4,5 jusqu’à la ménopause.
Ensuite, le vagin devient moins acide.
Durant les règles ,le pH augmente.
Lors des rapports sexuels ,le sperme augmente le pH vaginal durant quelques heures.

 

Pour déterminer le pH du produit de toilette intime deux cas doivent être distingués :

Au quotidien, en dehors de toute pathologie,

le pH physiologique moyen de cette zone étant un peu plus acide que sur le reste du corps, des produits avec un pH compris entre 4,5 et 8 pourra être utilisé.

(les savons ont un pH à 10!!!! Misère!)

Si l’acidité augmente, PH =2 à 4, des mycoses,

(champignons ou levures) vont pouvoir se développer.

En cas de mycose,

pathologie la plus fréquente au niveau de la zone intime externe, un pH neutre ou légèrement alcalin (7 à 9) doit être recommandé car il s’oppose au développement des champignons, ceux-ci se multipliant plus facilement en milieu acide.

Mes astuces:

Boire beaucoup d’eau et …

1.Faire un bain de siège dans un mélange d’eau et de bicarbonate (pH8,4).
Zut ! les bidets ne sont plus de ce monde !!!
Donc, se laver avec un litre d’eau bouillie puis refroidie ou tiède dans laquelle on rajoute 1 à 2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude
OU
1 verre de bicarbonate dans votre bain et il deviendra alors un bain d’eau au PH basic, très basic même…Bien pour la mycose, mais pas pour la peau grasse mais si vous avez une peau sèche et atypique :cela calme les démangeaisons et réduit l’eczéma.

2. Lavez vous avec du liniment.
Le liniment a un pH compris entre 7 et 8.

3. Une autre astuce, une goutte de tea tree dans la culotte
ou votre nettoyant (elle est anti-bactérienne)…

et bien sur voir le problème en amont… 

« Dis-moi ce que tu manges, je te dirais de quoi tu souffres.. »
modifiez vos habitudes alimentaires

4. Mangez de l’ail qui est un puissant antiseptique, pour les courageuse…

En attendant , moi, je suis bien doudouille

dans ma culotte…

Et toi , t’es CUP ou pas CUP ??? 🙂

 

A lire
Ces substances que nous cachent… les protections intimes

Publicités