Aujourd’hui je vous propose

une petite recette à déguster

devant un  film…

« Bijou d’émotion et de poésie »

directement inspirée du Japon!

Le Dorayaki.

Les dorayakis sont des pâtisseries traditionnelles japonaises

qui se composent de deux pancakes

fourrés de pâte de haricots rouges confits,

« AN ».

OUI oui, je suis dans ma période Nippone….

 

dorayaki

Mais voici la recette

-An –

Purée de haricots rouges

pour environ 1 pot :

• 125 g de haricots rouges (azukis)
• 150 g de sucre(nous mettons du sucre complet)
• de l’eau

et 40 g de « miel »

1

« Pour bien terminer,

il faut bien commencer »

Faire tremper les haricots durant une nuit.

Le lendemain,

égoutter les haricots,

et les laver,

puis, les mettre dans une casserole avec de l’eau.

Porter à ébullition…

2

« La danse des haricots

dans la marmite »

Couvrir et laisser mijoter

à feu doux pendant 2h30 au moins

(surveiller la cuisson de temps de temps,

vérifier qu’il reste de l’eau,( 3 cm au dessus)

mélanger un coup délicatement).

3

« Faites de votre mieux »

Une fois que les haricots

sont bien cuits,

rincez les haricots a l’eau froide,

L’amertume des haricots

coule au fil de l’eau claire…

 

4

 » Le mariage des haricots et du sucre »

Dans la marmite

mettre de l’eau (125 g)

et les 150 g de sucre ,

faire fondre…

Puis, faites rencontrer

les haricots et le sirop de sucre,

durant presque deux heures !

 

5

Finition du

« Bain de Miel »

Rajouter

les 40 g de miel

et éventuellement de l’eau chaude 

pour détendre la purée

si elle est trop épaisse et compacte.

Laisser refroidir et mettre en pots.

Cette purée se conserve une bonne semaine au réfrigérateur.

Pancake pour Dorayaki

pour 6 Dorayaki :

• 1 oeufs
• 60 g de farine
• 50 g de sucre
nous utilisons du sucre complet,se qui change la couleur des « crêpes »
• 1/2 c à c de Bicarbonate (a la place de la levure chimique) + 20 ml d’eau
• 1 c à soupe de miel ( de ma petite ruche)
• sel non raffiné

Blanchir l’oeuf avec le sucre, le miel et une pincée de sel.

Diluez la « levure » dans l’eau et ajoutez au mélange précédent.

Ajoutez la farine tamisée et mélangez bien.

Faites chauffer une poêle sur feu moyen avec un peu de l’huile,

versez une petite louche de pâte

et comme pour les pancakes, à l’apparition de bulles, on retourne !

Ensuite, on met un peu

 de haricots rouges

au milieu de deux crêpes encore tièdes

et l’on soude en pressant doucement les bords.

 

Le goût est particulier !

Pour moi, il me rappelle

« la crème de Marron »

Régalez vous!

Et très belle gourmandise!

dorayaki
A déguster avec un Thé,
devant un bon film

La passion des Japonais
pour la pâte de haricots rouges
est bien exprimée dans le film

 

« Les Délices de Tokyo » 

9782226322883-j

que j’ai découvert en furetant
sur le blog de Serge,cinéphile averti !

 

Je pense qu’il vous donnera une envie
irrépressible de goûter le Dorayaki…. 😉

Il y a quelques jours,
je vous ai présenté un livre que j’ adore,
« Les Notes de chevet » de SEI SHÖNAGON..
Cette Dame ne connaissait pas cette pâtisserie,
je pense qu’elle en aurai vanté le Délice !!!

La forme ronde a été présentée
pour la première fois
dans une pâtisserie à Tokyo en Taisho 3 (1914),
inspirée par le « hotto keiki (hotcake) »,
le pancake anglais.

À l’époque d’Édo,
(L’époque d’HOKUSAI,)
la forme était plutôt carrée
avec une crêpe d’un seul côté.

Prenez le temps

de regarder

et de faire

« les choses…

pour mieux

 » les déguster » » !

Et si la cuisine Japonaise vous titille…

Allez voir ici...Une cuisine en bandoulière va vous ravir !

Et pour une BÛCHE DE NOËL JAPONISEE… 🙂

Publicités