PENSER , MUSCLE !

Là, vous vous dites,

elle est rigolote la p’tite Sofi,

mais elle va pas bien… ?!?

Hihihi,

Ce que j’ai « appris »

de mon repos forcé 😦

Pour un sportif:

Lors de la gestion d’une période de blessure :
l’objectif est double.
Faire accepter au sportif sa blessure,
mais aussi profiter de la période d’inactivité
pour le faire progresser mentalement

(visualisation, mémorisation, concentration)

J’essaye de vous rédiger une synthèse du « cadre »

Un peu cassée après une chute
GRRR ! Je fais une mauvaise cascadeuse ! 😉
Le sport m’est interdit pendant…???

Donc,

je médite mais surtout,

Je « visualise des enchainements,

des cascades,

des actions divers…

pour ne pas rouiller mon corps ! »

« Arts Martiaux, Escalade, Archère »

Et bien…

une étude

vient de mettre en évidence

qu’ « un muscle au repos »

(flémardise, sénior, accident, alitement prolongé…)

peut être « musclé par la force mental »

POUR ENTRETENIR SES MUSCLES,

IL SUFFIT DE… PENSER

sport-faineant

Je prends « Note »…

PENSER , MUSCLE !

Pas si perchée la Sofi 😉
 
C’est donc une super astuce de « sportif »
pour optimiser notre potentiel mental et physique !

Je parle de sportif mais un pilote de courses,
un astronaute (comme Thomas Pesquet)
ou un grand chef en cuisine…etc

VISUALISE beaucoup avant d’AGIR !

Tout se passe dans la tête !

Les techniques d’imagerie et visualisation mentale !

Le cerveau ne faisant pas la différence
entre un geste réalisé physiquement
et le même geste réalisé mentalement,
le principe de l’imagerie mentale est
de répéter dans sa tête,
une action,
un mouvement avec réussite,
et ceci sans bouger la moindre partie du corps.

La visualisation mentale permet
de changer de temps et d’espace
(retour sur le passé,
projection dans l’avenir, etc.),

tandis que l’imagerie mentale
peut se réaliser
dans une perspective interne ou externe.

Perspective interne :

l’athlète impliqué dans l’action utilise le « je » ; il s’imagine dans son corps en train d’exécuter le geste et ressent toutes les sensations que cela peut lui procurer (visuelles et kinesthésiques).

Perspective externe :

le sportif est spectateur de son action et la visualise.

 Ces 2 techniques peuvent être utilisée à tout moment…

Mon objectif, avant le printemps:
« Archers , je vous salue ! »
Faire un Tir Campagne …
tir-coussin
car pour le moment, je fais du « tir coussin » !

En zieutant mon Barebow, SNIF !

Quand on se fixe des objectifs,
il y a deux choses importantes:
les noter sur une liste
et les afficher à un endroit
où l’on peut les voir tous les jours.

Je recommande le miroir de la salle de bains
ou la porte du réfrigérateur…

PENSER , MUSCLE !

Je serai au top pour le jour J… 😉 😦 🙂

Et vous, des objectifs « sportifs » ou non ,

de « votre canapé ou non »  😉 ?

Je m’échauffe avec les « étirements du chat » hihihimedi-yochat

Publicités