Je voulais vous parler de cet art
car je le trouve très beau,
simple, raffiné
et le tout avec des techniques simples

 

chat-sumi-e

De style épuré…

C’est une peinture au lavis

La technique du sumi-é
est la peinture zen
et la simplicité japonaise.

Le terme japonais « sumi-e »
est composé de « sumi » qui désigne l’encre de Chine noire
et « e » qui veut dire peinture ou voie.

Cette technique de dessin est née en Chine
et elle a été reprise par les artistes japonais. 
 
C’est à la fois une technique
de peinture monochrome
et une forme de méditation.

 
Le Sumi-e représente une forme d’art à part entière,
mais c’est aussi une philosophie. 

«  l’esprit des choses »

L’artiste représente la nature,

poissons,
fleurs, oiseaux, paysages.
Il ne détaille pas, il suggère.
Il médite, maîtrise ses émotions
avant de les restituer par le dessin.

Le matériel lié a cette discipline

materiel-sumi-e

• Le pinceau « Fude » en japonais,
• l’encre de chine « Sumi »,
• le papier « E » prononcé «é»
• la pierre à encre appelée «Suzuri».

Le pinceau « Fude »

est fabriqué avec des poils d’animaux chèvre,
cheval, fouine ou encore blaireau.
Cette variété de matériau permet d’avoir des pinceaux
de différentes flexibilité ou dureté,
pour pouvoir varier l’épaisseur du trait.

L’encre de chine

Elle est obtenue en mélangeant
de la suie générée par du bois, généralement du pin,
avec de la colle d’origine animale.
Ce mélange est traditionnellement séché
sous forme de bâtons solides  qui,
au moment de l’utilisation,
sont frottés avec un peu d’eau
pour produire l’encre liquide.

Mon encre de C…….

Je fabrique mon encre grâce a ????? !

J’y reviendrai plus tard 😉

encre-au-coprin

Le papier de riz «E»

Il en existe de plusieurs qualités et épaisseurs,
retenant plus ou moins l’eau.

Pour commencer,
un papier canson 300 g/m2

Je n’ai pas signé au bon endroit !

Elément important,
le sceau, avec lequel le peintre signe son œuvre,
est utilisé avec une pâte rouge vif
réalisée à base de cinabre.
De forme carrée ou ronde,
il peut soit indiquer le nom de l’auteur,  
un pseudonyme, ou encore un court poème.
Suivant l’endroit où il est placé,
le type de sceau détermine traditionnellement :

• Un nom ou un pseudonyme s’il est placé à gauche
• Un poème s’il est placé à droite

Les débuts de Jade …

Peinture soufflée a la paille !

peinture-jap
 

Hihihi, pas mal , cette peinture au souffle !

 

 

Avec le SUMI-E

Nous sommes dans l’instant pur !
« une autre manière de sentir le monde »
Tellement semblable a un Haiku !

La capture de l’instant présent
dans ce qu’il a de singulier et d’éphémère

Cela me fait penser à SEI SHÖNAGON écrivaine japonaise…

et au peintre chinois HE YIFU

 …

Je peins un peu mais pas dans ce style !

😉

pivoine-le-monde-de-sofi

Pivoine  

 

Sumi-E !

Je vais m’y essayer 🙂

A mes pinceaux et vous ?

Publicités