J’aimerai hurler ma colère
Mais ne fais que me taire
En moi tant de rage
Laisser éclater l’orage
Me libérer le cœur
D’un cri libérateur

J’ai mal

C’est quoi une douleur ?

La douleur est un phénomène complexe,

je peux en parler un peu,

car depuis plusieurs temps,

c’est mon quotidien 😦

Elle peut être différente en fonction du mécanisme d’origine!

Ben, genre tu te cognes l’orteil dans le pied du lit,

ou tu te réveilles d’une opération et aie encore mal ,

ou que tu vis avec une maladie « génétique »

ou autre qui te bouffe la vie !

😦

Moi, j’accumule les faux pas !

C est DOULOUREUX !

echelle-douleuret  sa durée dans le temps…. SNIF !

La douleur aiguë est de courte durée.

Elle disparaît en quelques heures ou quelques semaines, selon le temps nécessaire à la guérison. Elle est due à une cause précise, connue ou non. Le terme aigu, en médecine, n’est pas en lien avec l’intensité de la douleur.

La douleur chronique

C’est une douleur qui évolue et dure depuis 3 à 6 mois malgré un traitement antidouleur. Elle persiste parfois même si la cause de la douleur a disparu. Elle est alors difficile à comprendre. C’est une douleur qui envahit la vie de la personne sur le plan physique et moral[1]. Toute douleur doit être signalée et soulagée rapidement pour éviter qu’elle ne s’installe et ne devienne chronique.

La douleur nociceptive

C’est le type de douleur le plus fréquent. La douleur est localisée. Son traitement est constitué par les antalgiques.

La douleur neuropathique ou neurogène

Elle apparaît lorsque le système nerveux est endommagé. Il déclenche alors parfois, de manière anarchique des douleurs neuropathiques. La douleur neuropathique associe souvent des sensations continues à type de brûlure et des accès à type de décharge électrique. Son intensité est variable.

La douleur psychogène

Est associée à d’autres types de douleur. Il est parfois difficile de différencier les mécanismes les uns des autres. Dans le cadre des douleurs cancéreuses, la douleur psychogène est une composante psychologique qui est associée à un autre mécanisme de douleur. La prise en charge peut nécessiter l’aide d’un psychiatre ou d’un psychologue.

Les Anti-douleurs !

Ces dangereux produits chimiques
Ne sont que des poisons toxiques
Que je croyais au début si bénéfiques.
Poudre au yeux …
A quoi bon vous avaler !

images

PDF : Mieux vivre avec une douleur !

ET MAGIQUE :  Antidouleur, antidépresseur :

une molécule « tout-en-un »

Opiorphine :

c’est ainsi que Catherine Rougeot et son équipe de l’unité de Biochimie structurale et cellulaire (Institut Pasteur/CNRS) ont baptisé la molécule aux étonnantes propriétés qu’ils ont découverte chez l’Homme.

Je l’ai découvert grâce a un article d’Aphadolie ICI,

Je suis intolérante aux médocs et depuis le début, c’est la cagade !

Voici peut-être un bel espoir

J’en salive de BONHEUR !

images-1

Car mon p’tit baume pour les bobos

ne suffit pas tout le temps !

 

Publicités