L’Abeille et le Philosophe

abeille peinture

Plus que n’importe quel autre animal,
l’abeille a intrigué et captivé les hommes.
À toutes les époques, les penseurs ont cherché
à comprendre le fonctionnement de la ruche,
ont développé des comparaisons
avec l’organisation des sociétés humaines et,
ont pris cette ruche comme modèle pour améliorer
nos institutions sociales et politiques.

Dans cet ouvrage érudit, alerte et plein d’humour,
Pierre-Henri Tavoillot (philosophe à l’université Paris-Sorbonne)
et son frère François (apiculteur professionnel)
retracent les grandes étapes de cette «abeille philosophe»,
source inépuisable d’inspiration et d’imitation.

le miel et l'absinthe de lutèce

« Connaitre entièrement la nature des choses! »

L’abeille politique…
ou comment organiser la cité ?

Le plus surprenant est qu’elle est recrutée
aussi bien par les anarchistes que par les libéraux.

Proudhon y verra le symbole d’une organisation coopérative parfaite,
où la coercition a été définitivement éradiquée ;
Marx, une abeille architecte et Mandeville,une abeille libérale….
et ainsi de suite …
Qu’il s’agisse de république, de monarchie,
de communisme, de libéralisme et même d’anarchie,
elles ont servi d’inspiration et de modèle.
Hier, le manteau impérial de Napoléon
était aussi parsemé d’abeilles,
aujourd’hui, la pollinisation sert de modèle
à l’économie numérique…

Bref, d’Hésiode à Marx, d’Aristote à Mandeville,
de Virgile à Proudhon, de Saint Augustin à… Cohn-Bendit,
l’abeille n’en finit pas de nous fournir ses leçons de morale,
de politique et de sagesse…

abeille philosophe

Au terme de cet étonnant voyage
dans la « ruche des sages »,

on ne peut qu’être frappé par l’omniprésence de l’abeille
dans tous les moments clés de la pensée occidentale,
et dans tous les débats qui ont structuré cette pensée :
homme/animal, nature/culture, corps/esprit, société/organisme, etc.

Aujourd’hui , l’abeille est un des symboles
d’un capitalisme productif et financier qui méprise
les hommes, la Terre et… les abeilles…

elle est

« devenue l’emblème

de la fragilité du monde » !

QUID DE NOUS ?

Que nous sommes loin

d’une DEMOCRATIE

participative,

 délibérative,

représentative,

 coopérative,

fraternelle,

égalitaire,

 empathique,

résiliante 

…. !

😦

Quelle ruche pour demain !?!

« Au sens premier,

le citoyen est celui qui appartient à la cité

et qui en reconnaît la juridiction,

est habilité à jouir sur son territoire

du droit de cité. »

Nous ,  Citoyen(ne)s,

dimanche

1er tour des élections présidentielles:

 « Quel PAYS-CITE  voulons nous

établir dans ce monde !?! »

La cité, avant d’être un lieu,

est l’ensemble de ses citoyens,

elle est là ou ils se trouvent,

et elle est ce qu’ils en font !

A nous d’en décider  !

vote

« Quand la violence se banalise, quand les manipulations entachent le système, quand l’ignorance et le fatalisme progressent, c’est la démocratie qui est en danger.

Pour la sauver, nous ne pouvons pas nous servir des mêmes armes que ceux qui veulent sa des­truction.

Il nous faudra être responsables et courageux afin de redresser nos sociétés malades.

Unis dans la diversité, unis dans la liberté,

c’est ainsi que nous vaincrons. »

Aléria Amata – Plaidoyer pour une démocratie responsable

😉

J’adhère !

Publicités